Activités en mars 2015

Ateliers populaires de philosophie :

La morale : de quoi parle-t-on ?
les lundis 9, 16, et 30 mars et 27 avril 2015
par Arnaud Guilloux

Ciné philo :

D’une vie à l’autre, de Georg Maas
Dimanche 29 mars 2015
en relation avec le thème : La morale : de quoi parle-t-on ?
présenté par Arnaud Guilloux

À VENIR EN AVRIL :

PARCOURS GRANDS PHILOSOPHES :

Marc Aurèle, mercredi 8 avril 2015
avec Jean-Baptiste Gourinat

Ateliers populaires de philosophie :

La morale : de quoi parle-t-on ?
les lundis 9, 16, et 30 mars et 27 avril 2015
par Arnaud Guilloux

 

Gravity, de Alfonso Cuarón Dimanche 21 septembre 2014 en relation avec le thème : L’expérience de l’espace présenté par Patricia Limido-Heulot – See more at: http://www.societebretonnedephilosophie.fr/cine-philo/#sthash.ot3Hx0eS.dpuf

Activités de mars 2015

EN DÉBUT DE MOIS :

Ateliers populaires de philosophie :

Philosophie des sciences
Quelques questions d’épistémologie (dernier atelier)
les lundis 2 et 23 février, 2 mars 2015
Par Sandrine Servy

Ciné philo :

Création, de Jon Amiel
Dimanche 1er mars 2015
en relation avec le thème :
Philosophie des sciences. Quelques questions d’épistémologie
présenté par Sandrine Servy

ET POUR LA SUITE DU MOIS DE MARS :

Ateliers populaires de philosophie :

La morale : de quoi parle-t-on ?
les lundis 9, 16, 30 mars et 27 avril 2015
par Arnaud Guilloux

Ciné philo :

D’une vie à l’autre, de Georg Maas
Dimanche 29 mars 2015
en relation avec le thème : La morale : de quoi parle-t-on ?
présenté par Arnaud Guilloux

À VENIR EN AVRIL :

PARCOURS GRANDS PHILOSOPHES :

Marc Aurèle
Mercredi 8 avril 2015
avec Jean-Baptiste Gourinat

Ateliers populaires de philosophie :

La morale : de quoi parle-t-on ?
les lundis 9, 16, 30 mars et 27 avril 2015
par Arnaud Guilloux

 

Activités de février 2015 (et début mars 2015)

Ateliers populaires de philosophie :

Philosophie des sciences
Quelques questions d’épistémologie
les lundis 2 et 23 février, 2 mars 2015
Par Sandrine Servy

Ciné philo :

Création, de Jon Amiel
Dimanche 1er mars 2015
en relation avec le thème :
Philosophie des sciences. Quelques questions d’épistémologie
présenté par Sandrine Servy

ET POUR LA SUITE DU MOIS DE MARS :

Ateliers populaires de philosophie :

La morale : de quoi parle-t-on ?
les lundis 9, 16, 23 et 30 mars 2015
par Arnaud Guilloux

Ciné philo :

D’une vie à l’autre, de Georg Maas
Dimanche 29 mars 2015
en relation avec le thème : La morale : de quoi parle-t-on ?
présenté par Arnaud Guilloux

 

Gravity, de Alfonso Cuarón Dimanche 21 septembre 2014 en relation avec le thème : L’expérience de l’espace présenté par Patricia Limido-Heulot – See more at: http://www.societebretonnedephilosophie.fr/cine-philo/#sthash.ot3Hx0eS.dpuf

Activités de janvier 2015

Ateliers populaires de philosophie :

Peut-on ne pas être barbare ?
L’humanité, une tâche impossible ?
les lundis 5, 12, 19 et 26 janvier 2015
par Yvan Droumaguet

Ciné philo :

Ida, de Pawel Pawlikowski
Dimanche 25 janvier 2015
en relation avec le thème :
Peut-on ne pas être barbare ? L’humanité, une tâche impossible ?
présenté par Yvan Droumaguet

À VENIR EN FÉVRIER et début MARS :

Ateliers populaires de philosophie :

Philosophie des sciences
Quelques questions d’épistémologie
les lundis 2 et 23 février, 2 mars 2015
Par Sandrine Servy

Ciné philo :

Création, de Jon Amiel
Dimanche 1er mars 2015
en relation avec le thème :
Philosophie des sciences. Quelques questions d’épistémologie
présenté par Sandrine Servy

À DÉCOUVRIR :

Yvan Droumaguet a été invité par l’institut Franco-Congolais à Pointe-Noire au Congo pour la 2ème édition de La nuit de la philo (mercredi 10-12-2014) dont le thème était Est-il raisonnable d’aimer ? et au Lycée Mpaka (6000 élèves, classes de 200) le mardi 9-12-2014. Voir les photos

Gravity, de Alfonso Cuarón Dimanche 21 septembre 2014 en relation avec le thème : L’expérience de l’espace présenté par Patricia Limido-Heulot – See more at: http://www.societebretonnedephilosophie.fr/cine-philo/#sthash.ot3Hx0eS.dpuf

Activités de décembre 2014

Ateliers populaires de philosophie :

Pascal et la pensée du 17e siècle (2 derniers ateliers)
les lundis 17 et 24 novembre, 1 et 8 décembre 2014
par Anne Frostin

Ciné philo :

Habemus papam, de Nanni Moretti
Dimanche 7 décembre 2014
en relation avec le thème : Pascal et la pensée du 17e siècle
présenté par Anne Frostin

PARCOURS GRANDS PHILOSOPHES :

Michel Foucault
Mercredi 10 décembre 2014
avec Arlette Farge

À VENIR EN JANVIER 2015 :

Ateliers populaires de philosophie :

Peut-on ne pas être barbare ?
L’humanité, une tâche impossible ?
les lundis 5, 12, 19 et 26 janvier 2015
par Yvan Droumaguet

Ciné philo :

Ida, de Pawel Pawlikowski
Dimanche 25 janvier 2015
en relation avec le thème :
Peut-on ne pas être barbare ? L’humanité, une tâche impossible ?
présenté par Yvan Droumaguet

Gravity, de Alfonso Cuarón Dimanche 21 septembre 2014 en relation avec le thème : L’expérience de l’espace présenté par Patricia Limido-Heulot – See more at: http://www.societebretonnedephilosophie.fr/cine-philo/#sthash.ot3Hx0eS.dpuf

D’une vie à l’autre, de Georg Maas

Dimanche 29 mars 2015 à 17h30
au cinéma Le Foyer à Acigné

d'une Vie à l'AutreEn relation avec le thème
La morale : de quoi parle-t-on ?
présenté par Arnaud Guilloux

L’entrée du cinéma est au tarif du cinéma.
Présentation des Ciné-philo et programme 2014-2015

Présentation du film

Réalisé par : Georg Maas
Avec : Juliane Köhler, Liv Ullmann, Sven Nordin…
Date de sortie : 7 mai 2014
Durée : 1h37
Genre : Drame
Nationalité : Allemand, norvégien

Europe 1990, le mur de Berlin est tombé.
Katrine a grandi en Allemagne de l’Est, et vit en Norvège depuis 20 ans. Elle est le fruit d’une relation entre une norvégienne et un soldat allemand pendant la Seconde Guerre Mondiale. A sa naissance, elle a été placée dans un orphelinat réservé aux enfants aryens. Elle parvient à s’échapper de la RDA des années plus tard pour rejoindre sa mère. Mais, quand un avocat lui demande de témoigner dans un procès contre l’Etat norvégien au nom de ces «enfants de la honte», curieusement, elle refuse.
Progressivement de lourds secrets refont surface, dévoilant le rôle de la STASI, les services secrets de la RDA, dans le destin de ces enfants. Pour elle et ses proches, quel est le plus important ? la vie qu’ils ont construite ensemble, ou le mensonge sur lequel elle repose?…

Ida, de Pawel Pawlikowski

Dimanche 25 janvier 2015 à 17h30
au cinéma Le Foyer à Acigné

En relation avec le thème
Peut-on ne pas être barbare ? L’humanité, une tâche impossible ?
présenté par Yvan Droumaguet

L’entrée du cinéma est au tarif du cinéma.
Présentation des Ciné-philo et programme 2014-2015

Présentation du film

Réalisé par : Pawel Pawlikowski
Avec : Agata Kulesza, Agata Trzebuchowska, Joanna Kulig
Date de sortie : 12 février 2014
Durée : 1h22
Genre : Drame
Nationalité : Polonais, danois

Dans la Pologne des années 60, avant de prononcer ses vœux, Anna, jeune orpheline élevée au couvent, part à la rencontre de sa tante, seul membre de sa famille encore en vie. Elle découvre alors un sombre secret de famille datant de l’occupation nazie.

Ciné-philo. Dimanche 26 janvier 2014 : Elle s’appelait Sarah, de Gilles Paquet-Brenner

Ciné-Philo

Dimanche 26 janvier 2014 à 17h30 au cinéma Le Foyer à Acigné :

Elle s’appelait Sarah, de Gilles Paquet-Brenner

Elle s'appelait Sarah

En relation avec le thème « Quelle histoire pour quelle mémoire ? Quelle mémoire pour quelle histoire ? »
Présenté par Yvan Droumaguet

(l’entrée est au tarif du cinéma)

Site du cinéma Le Foyer à Acigné : www.cinemalefoyer.fr

 

Quelle histoire pour quelle mémoire ? Quelle mémoire pour quelle histoire ? par Yvan Droumaguet

Ateliers populaires de philosophie

Quatrième cycle, les lundis 6, 13, 20 et 27 janvier 2014

Quelle histoire pour quelle mémoire ?
Quelle mémoire pour quelle histoire ?

par Yvan Droumaguet

Infos pratiques :
Lieu : Amphi Donzelot, 6 rue Kléber à Rennes
Horaires :
les lundis 6, 13, 20 et 27 janvier 2014, 18h-20h
Entrée libre et gratuite, renseignements et contact : 07 81 55 85 09

Programme des ateliers populaires de philosophie 2013-2014

Présentation de l’atelier :

Entre mémoire et histoire, les liens sont multiples et complexes. Les deux se rapportent au passé mais l’histoire se veut être une science là où la mémoire renvoie à un vécu. Quel rôle joue la mémoire dans l’écriture de l’histoire ? Quel est celui de l’histoire dans la conservation d’une mémoire du passé ?
Si la mémoire est d’abord celle d’un sujet singulier, celui-ci se trouve relié à d’autres sujets dans une communauté d’existence. Peut-on alors parler de mémoire collective qui, en retour, confère à cette communauté son identité ? Quel rôle joue, de son côté, l’histoire dans la constitution de cette mémoire partagée, facteur d’identité ?
D’autre part, la mémoire sélectionne, elle est inséparable de l’oubli. Dans l’histoire, comment s’opère le choix, selon quels critères ? A l’échelle de l’individu, l’oubli peut être refoulement inconscient, en est-il de même à l’échelle des sociétés ? Que devient ce dont nous n’avons pas, ou plus, le souvenir ?
On peut aussi noter ce paradoxe qu’alors que l’histoire contemporaine, dans sa visée scientifique, semble faire moins de place au témoignage, et donc à la mémoire, on n’a jamais autant parlé de travail de mémoire, de lieux de mémoire, jamais autant fait de commémorations. Qu’en est-il du « devoir de mémoire » ? En quoi et de quoi se souvenir serait-il un devoir, et dans quel but ?
Pourquoi n’y aurait-il pas de même un devoir d’oubli ? D’ailleurs, le passé qu’il faut ne pas oublier implique un passé que l’on oublie. Se souvenir, mais pourquoi ? Pour ne pas répéter les erreurs passées ? Pour construire une humanité meilleure ? On fait, le plus souvent, état du « devoir de mémoire » en rapport aux grands crimes contre l’humanité commis au siècle dernier, et particulièrement à la barbarie nazie ; or, la barbarie est-elle uniquement affaire de régime politique et d’idéologie ? N’est-ce pas dans l’humanité elle-même, c’est-à-dire en chacun de nous, que réside cette barbarie et la lutte pour la civilisation, souvent confondue avec celle pour la démocratie, n’est-elle pas, plus profondément, un combat que chacun doit mener contre lui-même ?

Bibliographie :

Henri Bergson : Matière et mémoire (Quadrige / PUF).
Primo Levi : Les naufragés et les rescapés, Quarante ans après Auschwitz  (Arcades/ Gallimard).
Keith Lowe : L’Europe barbare, 1945-1950   (Perrin, 2013). Cet ouvrage d’un historien anglais (titre original : Savage Continent, Europe in the Aftermath of World War II, 2012) montre, de façon très documentée, que la barbarie ne s’est pas arrêtée à la défaite des nazis en 1945 mais qu’elle s’est manifestée dans toute l’Europe dans les années d’après-guerre.
Krzysztof Pomian : Sur l’histoire  , 1999   (folio histoire).
Paul Ricœur : La mémoire, l’histoire, l’oubli , 2000  (Points / Seuil).
Henry Rousso : Le syndrome de Vichy  de 1944 à nos jours , 1990  (Points / Seuil).
Michel Terestchenko : Un si fragile vernis d’humanité  Banalité du mal, banalité du bien, 2005 (La Découverte / Poche).
Tzvetan Todorov : Les abus de la mémoire , 1995  (Arléa).
Pierre Vidal-Naquet : Les assassins de la mémoire  « Un Eichmann de papier » et autres essais sur le révisionnisme , 1987, (La Découverte / Poche)