Ciné-philo. Dimanche 23 février 2014: A Dangerous Method, de David Cronenberg

Ciné-Philo

Dimanche 23 février 2014 à 17h30 au cinéma Le Foyer à Acigné :

A Dangerous Method, de David Cronenberg

dangerous_method1

En relation avec le thème « L’interprétation »
Présenté par Michel Poitevin

(l’entrée est au tarif du cinéma)

Site du cinéma Le Foyer à Acigné : www.cinemalefoyer.fr

 

L’interprétation, par Michel Poitevin

Ateliers populaires de philosophie

Cinquième cycle, les lundis 3, 10, 17 et 24 février 2014

L’interprétation

par Michel Poitevin, professeur de philosophie au Lycée Joseph Savina de Tréguier

Lieu : Amphi Donzelot, 6 rue Kléber à Rennes
Horaires :
les lundis 3, 10, 17 et 24 février 2014, 18h-20h
Entrée libre et gratuite, renseignements et contact : 07 81 55 85 09

Programme des ateliers populaires de philosophie 2013-2014

Tout homme désire naturellement comprendre. Ce désir de sens s’accomplit-il dans un effort d’explication ou dans une tentative d’interprétation? Nous examinerons d’abord cette alternative à travers le dialogue intitulé “Ion”, où Platon soumet l’interprétation au tribunal de la raison. Puis nous nous interrogerons sur l’interprétation des rêves. Nous examinerons ensuite l’opposition entre l’interprétation pascalienne de la nature et l’explication causale défendue par Spinoza. Enfin nous réfléchirons sur le mythe envisagé comme discours porteur de sens et de vérité.

Bibliographie :

– Platon : Ion (l’interprétation comme inspiration et comme délire esthétique), GF
– P. Ricoeur : De l’interprétation, Livre I, « Problématique : situation de Freud » (p.13-66) ; Livre II, chap. II, Le travail du rêve et le travail de l’exégèse (p. 95-114) ; Seuil, Points Essais
– Stanguennec André : La morale des Lettres, Vrin , Paris 2005
– Georges Dumézil : “… Le Moyne noir gris dedans Varennes”. Sotie nostradamique,
suivi de Divertissement sur les dernières paroles de Socrate, Paris, Gallimard, 1984.
– Spinoza : Ethique, Appendice à la première partie : De Dieu

Voir aussi le Ciné-philo « A dangerous method  » de David Cronenberg, dimanche 23 février à 17h30 au cinéma Le Foyer à Acigné, présenté par Gérard Amicel.

Ciné-philo. Dimanche 23 février 2014 : A Dangerous Method, de David Cronenberg

Ciné-Philo

Dimanche 23 février 2014 à 17h30 au cinéma Le Foyer à Acigné :

A Dangerous Method, de David Cronenberg

dangerous_method1

En relation avec le thème « L’interprétation »
Présenté par Michel Poitevin

(l’entrée est au tarif du cinéma)

Site du cinéma Le Foyer à Acigné : www.cinemalefoyer.fr

 

La parole et la pensée, par Michel Poitevin

Ateliers populaires de philosophie

Deuxième cycle, du lundi 10 octobre au lundi 14 novembre 2011

La parole et la pensée
par Michel Poitevin
Professeur de philosophie au lycée Savina de Tréguier

Infos pratiques :
Lieu : Auditorium Paul Ricœur au lycée Zola, Avenue Janvier, Rennes
Horaires : tous les lundi, 18h-20h (hors vacances scolaires)
Entrée libre et gratuite, renseignements et contact : 06 11 14 23 70

Programme des ateliers populaires de philosophie 2011-2012

Présentation de l’atelier :

Parole et pensée

Y-a-t-il un usage de la parole qui résiste à l’usure du langage?
Tout se passe comme si notre parole était envahie par une langue commune. Dans ces conditions, comment trouver une voix juste, comment accéder à une parole qui ex- prime à la fois notre pensée et notre sensibilité?
Nous nous interrogerons d’abord sur les relations entre les mots et la pensée : les mots sont-ils un obstacle à l’expression de nos idées ou une épreuve pour la pensée qui doit passer par le langage pour manifester son énergie et sa puissance?
Nous nous interrogerons ensuite sur la nature de la parole poétique : est-elle en charge de la vérité, assumant ainsi une responsabilité autrefois confiée à la philoso- phie? N’est-elle pas plutôt à l’origine d’une émotion singulière et désintéressée?

Bibliographie :

1 – Rainer Maria Rilke, Lettres à un jeune poète , trad. Marc B. de Launay Poésie Gallimard Dans cette méditation sur “l’accomplissement intérieur”, Rilke souligne la part de la soli- tude nécessaire à toute entreprise de création littéraire.
2 – Henri Bergson, Le rire (1900). Essai sur la signification du comique, PUF Dans le chapitre III, Bergson montre que la mission de l’art est de nous faire rencontrer la réalité en développant notre sensibilité esthétique
3 – Henri Bergson, La pensée et le mouvant. Essais et conférences (1934), P.U.F., 1969 La pensée humaine manque le mouvement qui est la réalité même des choses. Bergson in- vente les concepts pour permettre à la pensée d’accéder à cette réalité.
4 – Hegel, Phénoménologie de l’esprit (1807), trad. Hyppolite, Aubier, 1947, tome II, pp. 69- 84. Hegel montre comment le flatteur cherche à renverser le sens du pouvoir en jouant sur ses éléments les plus représentatifs.
5 – Heidegger, Lettre sur l’humanisme (1946), Aubier, philosophie de l’Esprit, 1983 Heidegger développe dans ce texte une réflexion sur le sens de L’Etre et définit la réalité humaine dans son rapport essentiel au langage.
6 – Michel Foucault, L’ordre du discours, NRF, Gallimard, 1971. Leçon inaugurale au Col- lège de France
7 – Émile Benvéniste , Problèmes de linguistique générale, II (1974) Benveniste confronte les propositions de la linguistique aux interrogations des sciences (histoire, psychanalyse, philosophie)

Introduction à l’anthropologie, par Michel Poitevin

Ateliers populaires de philosophie

Troisième cycle, du lundi 22 novembre au lundi 13 décembre 2010

Introduction à l’anthropologie
par Michel Poitevin
professeur de philosophie au lycée Savina de Tréguier
Bibliographie

Infos pratiques :
Lieu : Auditorium Paul Ricœur au lycée Zola, Avenue Janvier, Rennes
Horaires : tous les lundi, 18h-20h (hors vacances scolaires)
Entrée libre et gratuite, renseignements et contact : 06 11 14 23 70

Programme des ateliers populaires de philosophie 2010-2011

Introduction à l’anthropologie – 1/4
[dewplayer:http://michelogier.net/societebretonnedephilosophie/audio/michel-poitevin1.mp3]

Introduction à l’anthropologie – 2/4
[dewplayer:http://michelogier.net/societebretonnedephilosophie/audio/michel-poitevin2.mp3]

Introduction à l’anthropologie – 3/4
[dewplayer:http://michelogier.net/societebretonnedephilosophie/audio/michel-poitevin3.mp3]

Introduction à l’anthropologie – 4/4
[dewplayer:http://michelogier.net/societebretonnedephilosophie/audio/michel-poitevin4.mp3]

Bibliographie :

1 Georges Dumézil, Discours de réception à l’Académie française et réponse de M. Claude Lévi-Strauss, Gallimard, 1979.
Claude Lévi-Strauss propose une excellente synthèse de l’œuvre de celui qui fut à la fois son aîné et un précurseur dans le domaine des Sciences de l’Homme.

2 Georges Dumézil, “… Le Moyne noir gris dedans Varennes”. Sotie nostradamique, suivi de Divertissement sur les dernières paroles de Socrate, Gallimard, (coll. “Blanche”)1984.
Il s’agit là de l’ouvrage le plus original dans l’œuvre de Dumézil qui, après avoir commenté un quatrain de la IXe Centurie de Nostradamus, réfléchit sur les dernières paroles prononcées par Socrate avant de mourir.

3 Georges Dumézil, Entretiens avec Didier Eribon, Gallimard (“Folio essais,”), 1986.
Dans cet entretien, Georges Dumézil fait le récit de sa carrière et se sa vie. Ce livre offre un témoignage sur la vie intellectuelle en France au vingtième siècle et offre une voie d’accès très vivante à l’œuvre de Dumézil

4 Georges Dumézil, Mythes et dieux des Indo-Européens, textes réunis et présentés par Hervé Coutau-Bégarie, Paris, Flammarion, (“Champs/l’Essentiel”), 1992.
Ce recueil de textes de Dumézil peut servir d’initiation à une œuvre immense, dispersée dans de nombreux livres.

5 Michel Poitevin, Dumézil, Ellipses, 2002.
Cet ouvrage essaie de saisir l’essentiel de la pensée de Dumézil : il montre comment la connaissance de la pensée indo-européenne peut enrichir la réflexion sur l’homme.

6 Claude Lévi-Strauss, Tristes Tropiques, Plon, Paris, 1955.
Ce livre nous raconte le récit des voyages de Lévi-Strauss à l’intérieur du Brésil, ses rencontres avec des tribus indiennes de l’Amazonie.

7 Claude Lévi-Strauss, La Pensée sauvage, Paris, Plon, 1962. Lévi-Strauss montre comment la pensée mythique opère sur le plan spéculatif, de la même manière que le bricolage sur le plan pratique. Ce rapprochement entre le bricolage et la pensée mythique permet à Lévi-Strauss d’affirmer qu’il n’y a pas de fossé infranchissable entre la pensée des peuples dits primitifs et la nôtre.