Les Citronniers de Eran Riklis

Dimanche 28 mai 2017 à 17h30
au cinéma Le Foyer à Acigné
1 h 46 – 2008

En relation avec le thème
La phénoménologie de l’esprit de Hegel
présenté par Didier Heulot

L’entrée du cinéma est au tarif du cinéma.
Présentation des Ciné-philo et programme 2016-2017

La Phénoménologie de l’esprit de Hegel

Par Didier Heulot

Dates et horaires : les lundis 15, 22 et 29 mai 2017, 18h-20h.
Lieu : Amphi Donzelot, 6 rue Kléber à Rennes.
Entrée libre et gratuite, renseignements et contact : 07 81 55 85 09
Présentation des Ateliers populaires de philosophie et programme 2016-2017

C’est sans aucun doute un des livres de philosophie les plus difficiles à lire, les plus obscurs et qui en a rebuté plus d’un. Cette difficulté a pu produire des contresens en pagaille, jusqu’à promouvoir Hegel en grand penseur du totalitarisme ! Nous voudrions, dans ces trois ateliers qui lui sont consacrés, lire et comprendre quelques passages de la Phénoménologie de l’Esprit et montrer que Hegel n’est ni obscur, ni le penseur du totalitarisme qu’on prétend, puisqu’il n’est pas le penseur de la totalité. Car si système hégélien il y a bien, c’est un système ouvert, où une grande place est laissée à la contingence.
La phénoménologie de Hegel est d’abord une science des phénomènes et, par conséquent, la science des illusions. Si le phénomène est, pour revenir au sens grec, ce qui apparaît, cet apparaître est le lieu des illusions que l’esprit se fait sur lui-même. Les expériences que l’esprit est conduit à effectuer lui apprendront à perdre ses illusions. C’est à ce parcours de désillusions – de désespoir dit Hegel – que nous invite l’auteur. La lecture de quelques passages de l’Introduction précisera le problème et les moyens que Hegel entend employer pour que la conscience naturelle devienne selon sa logique propre, à force de désillusions, une conscience philosophique.
Il faudra bien voir à l’œuvre cette force de désillusion. C’est pourquoi nous lirons une partie du premier chapitre de la Phénoménologie de l’esprit : la certitude sensible. C’est à travers cette interprétation de la sensibilité que Hegel montre l’écart absolument irréductible entre le sensible et le sens, entre le réel et la raison.
Nous nous attarderons enfin sur un passage célèbre de la Phénoménologie de l’esprit, « L’esprit » où Hegel effectue un commentaire de la tragédie de Sophocle, Antigone.

Bibliographie

– Hegel, G.W.F., La Phénoménologie de l’esprit, tomes 1 et 2, trad. Jean Hyppolite, Aubier, Paris, 1941. Ouvrage de référence.
Nous avons utilisé aussi la traduction de Bernard Bourgeois, publiée chez Vrin en 2006.

Commentaires :

– Hyppolite Jean, Genèse et structure de la Phénoménologie de l’esprit de Hegel, Aubier, Paris, 1946.
– Hyppolite Jean, Logique et existence, PUF, Paris, 1952.
– Marquet Jean-François, Leçons sur la Phénoménologie de l’esprit de Hegel, Ellipses, Paris, 2004.
– Heidegger Martin, La « Phénoménologie de l’esprit » de Hegel, trad. Emmanuel Martineau, Gallimard, Paris, 1984.
– Hegel, La Phénoménologie de l’esprit à plusieurs voix, collectif sous la dir. de Czelaw Michalewski, Ellipses, Paris, 2008.

Ciné-philo :
Les Citronniers (de Eran Riklis)
Cinéma Le Foyer à Acigné, dimanche 28 mai 2017, 17h30.

Des habitudes de l’esprit


par Anne Frostin

Dates et horaires : les lundis 16, 23 et 30 novembre, 7 décembre 2015, 18h-20h
Lieu : Amphi Donzelot, 6 rue Kléber à Rennes, 18h-20h
Entrée libre et gratuite, renseignements et contact : 07 81 55 85 09
Présentation des Ateliers populaires de philosophie et programme 2015-2016

Ciné-philo en relation avec ce thème :
Ex machina, de Alex Garland
Dimanche 6 décembre 2015
présenté par Anne Frostin