La rhétorique

Par Anne Frostin

Dates et horaires : les lundis 21 et 28 novembre, 5 et 12 décembre 2016, 18h-20h.
Lieu : Amphi Donzelot, 6 rue Kléber à Rennes.
Entrée libre et gratuite, renseignements et contact : 07 81 55 85 09
Présentation des Ateliers populaires de philosophie et programme 2016-2017

Ciné-philo en relation avec ce thème :
Diplomatie – Projection le 11 décembre

Des habitudes de l’esprit


par Anne Frostin

Dates et horaires : les lundis 16, 23 et 30 novembre, 7 décembre 2015, 18h-20h
Lieu : Amphi Donzelot, 6 rue Kléber à Rennes, 18h-20h
Entrée libre et gratuite, renseignements et contact : 07 81 55 85 09
Présentation des Ateliers populaires de philosophie et programme 2015-2016

Ciné-philo en relation avec ce thème :
Ex machina, de Alex Garland
Dimanche 6 décembre 2015
présenté par Anne Frostin

Habemus papam, de Nanni Moretti

Dimanche 7 décembre 2014 à 17h30
au cinéma Le Foyer à Acigné

Habemus Papam, de Nanni MorettiEn relation avec le thème
Pascal et la pensée du 17e siècle
présenté par Anne Frostin

L’entrée du cinéma est au tarif du cinéma.
Présentation des Ciné-philo et programme 2014-2015

Présentation du film

Réalisé par : Nanni Moretti
Avec : Michel Piccoli, Nanni Moretti, Jerzy Stuhr…
Date de sortie : 7 septembre 2011
Durée :1h42
Genre : Comédie dramatique
Nationalité : Français, italien

Après la mort du Pape, le Conclave se réunit afin d’élire son successeur. Plusieurs votes sont nécessaires avant que ne s’élève la fumée blanche. Enfin, un cardinal est élu ! Mais les fidèles massés sur la place Saint-Pierre attendent en vain l’apparition au balcon du nouveau souverain pontife. Ce dernier ne semble pas prêt à supporter le poids d’une telle responsabilité. Angoisse ? Dépression ? Peur de ne pas se sentir à la hauteur ? Le monde entier est bientôt en proie à l’inquiétude tandis qu’au Vatican, on cherche des solutions pour surmonter la crise…

Pascal et la pensée du 17e siècle

par Anne Frostin

Dates et horaires : les lundis 17 et 24 novembre, 1 et 8 décembre 2014, 18h-20h
Lieu : Amphi Donzelot, 6 rue Kléber à Rennes, 18h-20h
Entrée libre et gratuite, renseignements et contact : 07 81 55 85 09
Présentation des Ateliers populaires de philosophie et programme 2014-2015

PRÉSENTATION DE L’ATELIER :

Ces conférences porteront sur Blaise Pascal. Avant tout, il s’agira de montrer la place originale de Pascal dans le XVIIe siècle. La contradiction est le moteur de la pensée de Pascal. On peut définir ce mouvement comme celui de raisons concurrentes qui engendrent de véritables antinomies : grandeur et misère, foi et raison, force et justice, chute et rédemption, esprit de géométrie et esprit de finesse. Cette tension entre des termes qui se nécessitent tout en s’excluant mine toute possibilité de définition univoque et stable. Cet équilibre sans cesse instable est sa marque et nous oblige à démultiplier nos vues et à faire varier les rapports selon les points où nous nous trouvons.
A partir d’une analyse de ce que l’on pourrait appeler un dynamisme permanent des « contraires », nous verrons combien tous les ordres de la réflexion sont perturbés  par ce continuel « renversement ». Citons le fragment 576 (édition Lafuma) « Les deux raisons contraires. Il faut commencer par là sans cela on n’entend rien, et tout est hérétique. Et même à la fin de chaque vérité il faut ajouter qu’on se souvient de la vérité opposée. » Il ne s’agit pas d’un usage moderne de la dialectique, en ce sens où toute thèse et antithèse sont vouées à se dépasser dans une synthèse, qui elle-même devient thèse jusqu’à parcourir la totalité du savoir….Non, nous sommes sans cesse ramenés à des points de vues qui sapent la position conquise. Cette structure duelle travaille toutes les régions d’expérience qu’elles soient celles de la foi, de la science ou de l’anthropologie…Comment concilier l’exigence rationnelle avec l’analyse des prophéties, des miracles. Comment concilier les analyses étonnantes sur l’égalité naturelle de tous les sujets de la société civile et la recommandation de se courber devant le Roi et les Grands ? Comment ordonner la dénonciation de la corruption qui transite l’ordre politique et l’éloge de ce même ordre comme admirable ? Quel juste point de perspective trouver ?
Il est clair qu’une telle dynamique, à condition d’en trouver les possibilités d’énonciations, procure une puissance de vue – au sens le plus littéral – qui permet de saisir la diversité, la singularité et la complexité des relations. Pascal ne cesse d’insister : « La diversité est si ample que tous les tons de voix, les marchers, tousser, moucher, éternuements…Je n’ai jamais jugé d’une chose exactement de même, je ne puis juger d’un ouvrage en le faisant. Il faut que je fasse comme les peintres et que je m’en éloigne, mais non pas trop. De combien donc ? Devinez… » Fragment 558 ( Lafuma)
Nous voudrions nous attacher à suivre et décrire dans le détail cette modalité d’exposition du « renversement continuel du pour au contre » selon l’expression de Pascal dans le fragment 93 des Pensées. Prenons bien acte de ce terme « continuel » qui montre la puissance de cette dynamique où aucune position n’est exclusive ni définitive. L’effort est, à chaque fois, porté sur l’impossibilité de se limiter à la seule validité d’une assertion afin d’être capable de penser la pertinence de la position adverse et ne pas succomber à l’idolâtrie d’un point de vue fixe sans rester pour autant dans la situation d’égalité des thèses puisqu’il ne s’agit en aucun cas de céder à un scepticisme.
Travail difficile pour la raison que Pascal semble traquer et pourchasser dans sa moindre tentation de tomber dans le dogmatisme…Cette « chasse » est souvent jubilatoire pour le lecteur des Pensées, mais quelle place alors laisse-t-elle à notre raison qui s’avère selon les mots de Pascal « ployable en tous sens ». Que pouvons-nous encore dire et faire ?

BIBLIOGRAPHIE :

Notre édition de référence des Pensées :
Louis Lafuma, Oeuvres Complètes L’Intégrale, Le Seuil

Nous consulterons également :
Michel Le Guern, Gallimard, Folio Classique
Emmanuel Martineau, Discours sur la religion, Fayard/ Armand Colin. Titre donné par E Martineau au manuscrit des Pensées, qui reprend le texte des Pensées en le recomposant en discours cohérents.

Commentateurs
Jean Mesnard :
– Les Pensées de Pascal, Sedes
– La culture du XVII siècle
– Les Pensées de Pascal ont trois cents ans
Henri Gouhier : Blaise Pascal. Commentaires.
Vincent Carraud : Pascal et la philosophie
Christian Lazzeri : Force et justice dans la politique de Pascal
Gérard Ferreyrolles : Pascal et la raison du politique
Catherine Chevalley : Pascal. Contingence et probabilités
Gérard Bras et Jean-Pierre Cléro : Pascal, figures de l’imagination
Jean-Pierre Cléro : Pascal

Nous travaillerons particulièrement les fragments des liasses classées (édition de référence : Louis Lafuma)
II. Vanité
III. Misère
V. Raisons des Effets
VII. Contrariétés

Nous ferons également référence à d’autres textes comme : De l’esprit géométrique et l’Art de persuader, La préface de traité du vide, les Provinciales.

CINÉ-PHILO
en relation avec ce thème :
Habemus papam, de Nanni Moretti
Dimanche 7 décembre 2014
présenté par Anne Frostin