mercredi 12 décembre 2012, 18h30, entretien autour de Rousseau.

Parcours grands philosophes

Le « Parcours grands philosophes » a pour but de faire connaître une pensée philosophique à partir de la vie de son auteur.

Rencontre autour de

Jean-Jacques Rousseau

ce mercredi 12 décembre 2012, à 18h30
aux Champs Libres, salle de conférences Hubert Curien

avec Elisabeth Lavezzi

Elisabeth Lavezzi est professeur des Universités en littérature française du XVIIIe siècle à l’université de Rennes 2 depuis 2009. Elle est spécialiste de la littérature d’art à l’âge classique.
Publications :
Lectures de Jean Jacques Rousseau – Les Confessions I-VI, collectif avec Elisabeth Lavezzi, Christophe Martin, Jacques Berchtold, PU Rennes, 2012.
La scène de genre dans les Salons de Diderot, Elisabeth Lavezzi, Éditions Hermann, 2009
Les Salons de Diderot – Théorie et écriture, Pierre Frantz et Elisabeth Lavezzi, PU Paris-Sorbonne, 2008
Diderot et la littérature d’art – Aspects de l’intertexte des premiers Salons, Elisabeth Lavezzi, Paradigme, 2007

Le sens de la vie, par Gérard Amicel

Ateliers populaires de philosophie

Troisième cycle, du lundi 26 novembre au lundi 17 décembre 2012
Le sens de la vie
par Gérard Amicel
Professeur de philosophie au lycée Descartes à Rennes

Cet atelier a été publié par les éditions Apogée :
Voir le livrevoir tous les ateliers publiés

Infos pratiques :
Lieu : Auditorium Paul Ricœur au lycée Zola, Avenue Janvier, Rennes
Horaires : tous les lundi, 18h-20h (hors vacances scolaires)
Entrée libre et gratuite, renseignements et contact : 06 11 14 23 70

Programme des ateliers populaires de philosophie 2012-2013

Présentation de l’atelier :

La vie a-t-elle un sens ? Sur quel principe peut-on s’appuyer pour donner une orientation et une cohérence à son existence ?

La tradition philosophique a longtemps répondu à ces questions en postulant une finalité de la nature. La pensée grecque attribuait un but à chacun au sein d’un monde supposé harmonieux. Pour la théologie chrétienne, la Providence faisait chaque chose en vue d’une fin. Mais, la science moderne a rejeté cette conception finaliste de la nature, pour lui substituer un univers matériel infini. Le déclin de la religion a peu à peu réduit la foi à un simple choix de vie.

La fin du cosmos classique et la mort de Dieu laissent ainsi l’homme moderne face à un monde muet, incapable de répondre à ses attentes. Ce sentiment de l’absurde peut cependant être vécu comme une chance de se libérer des vieux déterminismes biologiques et sociaux. La vie n’a en elle-même aucun sens : il s’agit donc de l’inventer de toutes pièces. L’individu est alors sommé de devenir lui-même et de jouir intensément de la vie.

Seulement, dans cette perspective constructiviste, toutes les interprétations se valent et se montrent également incapables de donner un sens aux aléas de la vie. Dans l’hédonisme ambiant, nous restons démunis face à la souffrance physique ou psychique, la maladie, la vieillesse et la mort.

Faut-il finalement admettre que la question du sens de la vie est insoluble et l’abandonner aux marchands du développement personnel et à la médecine du bien-être ? Ou bien doit-on tenter de renouer les liens de l’homme et du monde, en formulant une nouvelle pensée de la vie ?

Bibliographie :

– Nietzsche F., Ainsi parlait Zarathoustra (1883-1885), trad. M. de Gandillac, Paris, Gallimard, 1985.
– Heidegger M., Être et temps (1927), trad. F. Vezin, Paris, Gallimard, 1986.
– Camus A., Le mythe de Sisyphe (1942), Paris, Gallimard, 1942.
– Sartre J.-P., L’être et le néant (1943), Paris, Gallimard, 1943.
– Arendt H., La philosophie de l’existence et autres essais (1930-1954), trad. A.-S. Astrup, M.I. Brudny-de Launay, M. Ziegler et A. Damour, Paris, Payot, 2000.
– Jonas H., Le phénomène de la vie (1966), trad. D. Lories, Bruxelles, De Boeck, 2001.

Ciné-philo. Dimanche 18 novembre 2012, Tyrannosaur, de Paddy Considine, 2012 – 1h31 (Interdit aux moins de 12 ans)

Ciné-Philo

Dimanche 18 novembre 2012 à 17h30 au cinéma Le Foyer à Acigné :

Tyrannosaur,  de Paddy Considine, 2012 – 1h31 (Interdit aux moins de 12 ans)

Dans un quartier populaire de Glasgow, Joseph est en proie à de violents tourments à la suite de la disparition de sa femme. Un jour, il rencontre Hannah. Très croyante, elle tente de réconforter cet être sauvage. Mais derrière son apparente sérénité se cache un lourd fardeau : elle a sans doute autant besoin de lui, que lui d’elle.

(l’entrée est au tarif du cinéma)
Site du cinéma Le Foyer à Acigné : www.cinemalefoyer.fr