Introduction à la philosophie de Spinoza, par Jacqueline Lagrée

Ateliers populaires de philosophie

Troisième cycle, du lundi 21 novembre au lundi 12 décembre 2011

Introduction à la philosophie de Spinoza
par Jacqueline Lagrée
Professeur de philosophie à l’Université de Rennes I

Infos pratiques :
Lieu : Auditorium Paul Ricœur au lycée Zola, Avenue Janvier, Rennes
Horaires : tous les lundi, 18h-20h (hors vacances scolaires)
Entrée libre et gratuite, renseignements et contact : 06 11 14 23 70

Programme des ateliers populaires de philosophie 2011-2012

Jacqueline Lagrée présentera d’abord le personnage qu’était Spinoza et son entrée en philosophie, à partir de la préface du Traité de la réforme de l’entendement. La deuxième séance abordera la lutte contre les préjugés et les superstitions, à partir de la préface du Traité théologico-politique. La troisième séance portera sur la géométrie des passions. La dernière séance étudiera les notions de liberté, de nécessité, de salut et de béatitude sur lesquelles se termine l’Éthique.

Petite bibliographie :

Pierre François Moreau, Spinoza, coll. Que Sais-je ?
Ariel Suhamy, Spinoza pas à pas, Ellipse
Ariel Suhamy, Spinoza et les bêtes, Ellipse

Cet Atelier se conclura, le mardi 13/12, à 20h30 (cinéma d’Acigné), avec la projection du film de Douglas MacGrath, Emma l’entremetteuse (1997), 1h55, film tiré du roman de Jane Austen, Emma.

Synopsis du film :

Angleterre, XIXè siècle. Emma vit seule avec son père. Au départ de sa nourrice et persuadée qu’elle a beaucoup à enseigner aux autres, elle décide de consacrer sa vie à les aider en arrangeant leurs mariages. Elle prend sous sa protection son amie Harriet, brisant son idylle avec un jeune fermier qu’elle juge de trop modeste extraction. Accumulant les idées préconçues et les erreurs de jugement, elle essaie de marier Harriet à un vicaire arriviste, puis à Frank Churchill qui est secrètement fiancé. Harriet se prend alors d’affection pour Mr Knightley, ami et confident d’Emma. Cette dernière se rend compte peu à peu qu’elle est finalement amoureuse de Knightley et réciproquement. Elle est soulagée d’apprendre qu’Harriet et son fermier ont renoué, et se marie avec Knightley.[source : www.premiere.fr]

Jane Austen (1775 – 1817), romancière à une époque où les femmes de la petite bourgeoisie anglaise n’avaient guère d’existence qu’au sein de leur famille et dans les oeuvres de charité. Elle publie entre 1811 et 1816 anonymement ses premiers romans, dont Emma en 1816, qui connaît un grand succès. Ses romans dépeignent de manière très fine et subtile la vie des femmes et leur principale préoccupation, le mariage avec, si possible, l’ascension sociale. Le portrait de la société anglaise est parfois assez acerbe, l’écrivain (restée célibataire) faisant preuve d’une remarquable finesse psychologique dans la description de notre condition humaine.

Nathalie Monnin

Entretien autour de SARTRE, avec Michel Contat, mercredi 9 novembre 2011

Parcours grands philosophes

Le « Parcours grands philosophes » a pour but de faire connaître une pensée philosophique à partir de la vie de son auteur.

Première rencontre,  autour de Sartre, avec Michel Contat ce

mercredi 9 novembre 2011, à 18h30
aux Champs Libres, salle de conférences Hubert Curien


Présentation de Michel Contat :

Photo de Michel ContatMichel Contat, né à Berne en 1938, a rencontré Sartre en 1965, pour lui présenter son mémoire universitaire sur les Séquestrés d’Altona. Commença alors, en  collaboration avec Michel Rybalka, l’énorme travail de bio-bibliographie salué par Sartre, Les Écrits de Sartre (Gallimard, 1970).
Entré dans l’intimité du philosophe, il le filme (Sartre par lui-même, avec Alexandre Astruc, 1972-1976), l’interview (Autoportrait à 70 ans) et travaille à partir de 1973 pour la revue fondée par Sartre, Les Temps modernes.
Critique littéraire au Monde, chroniqueur de jazz pour Télérama, mais aussi chercheur au CNRS, il constitue, en 1986, une équipe de travail sur les manuscrits inédits de Sartre (à l’ITEM, Institut des Textes et Manuscrits modernes), équipe à laquelle il participe encore aujourd’hui.
On lui doit, entre autres publications, l’édition d’Un théâtre de situations (Gallimard, 1973), des Œuvres romanesques en Pléiade (1981), des Écrits de jeunesse (Gallimard, 1990), et du récent Théâtre complet en Pléiade, ainsi que le téléfilm de Claude Goretta Sartre, l’âge des passions, écrit en collaboration avec Michel-Antoine Burnier (2006).