La philosophie américaine : une pensée de la nature ? par Sandrine Servy

Ateliers populaires de philosophie

Septième cycle, du lundi 6 mai au lundi 27 mai 2013
La philosophie américaine : une pensée de la nature ?
par Sandrine Servy,
Professeur de philosophie au lycée Zola à Rennes

Infos pratiques :
Lieu : Auditorium Paul Ricœur au lycée Zola, Avenue Janvier, Rennes
Horaires : tous les lundi, 18h-20h (hors vacances scolaires)
Entrée libre et gratuite, renseignements et contact : 06 11 14 23 70

Programme des ateliers populaires de philosophie 2012-2013

« L’homme comme maître et possesseur de la nature », lecture de Descartes, par Patricia Limido-Heulot

Ateliers populaires de philosophie

Huitième cycle, du lundi 4 juin au lundi 25 juin 2012

« L’homme comme maître et possesseur de la nature »,
lecture de Descartes

par Patricia Limido-Heulot,
PRAG de philosophie à l’Université de Rennes II

Infos pratiques :
Lieu : Auditorium Paul Ricœur au lycée Zola, Avenue Janvier, Rennes
Horaires : tous les lundi, 18h-20h (hors vacances scolaires)
Entrée libre et gratuite, renseignements et contact : 06 11 14 23 70

Programme des ateliers populaires de philosophie 2011-2012

Présentation de l’atelier :

Il s’agira dans ce dernier cycle de relire quelques passages de Descartes afin de comprendre comment une certaine conception de la nature s’est développée en Europe et en Occident depuis la Renaissance. Cette conception, qui est toujours la nôtre aujourd’hui, est largement celle d’une vision mécaniste et instrumentale : la nature est encore pour nous un grand réservoir de matière premières et de denrées, un stock de ressources. Cette conception de la nature nous est propre et elle a une histoire que nous allons parcourir à grands traits pour tenter de situer notre situation présente.
À partir de là, nous verrons que si le romantisme a constitué une première réaction esthétique et artistique à ce désenchantement de la nature, les pensées écologistes constituent aujourd’hui une nouvelle forme de réaction et engagent à leur tour une certaine idée de la nature qui oscille entre mythe et nostalgie, entre peur et responsabilité.

Suggestions bibliographiques :

René Descartes : Discours de la méthode,
Hans Jonas : Le Principe responsabilité, Gallimard
Michel Serres, Le Contrat naturel, Champs essais, 2009
Pétrarque, L’Ascension du Mont Ventoux, coll. Mille et une nuits
Henry David Thoreau : De la marche, coll. Mille et une nuits
Kenneth White : Le monde ouvert, anthologie personnelle, Nrf Gallimard
Revue Politis, numéro spécial du 31 mai 2012 : « La nature en bourse »

Ciné-Philo, 15 novembre 2011 : L’enfant sauvage, de François Truffaut

Ciné-Philo

Mardi 15 novembre 2011 à 20h30 au cinéma Le Foyer à Acigné :

L’enfant sauvage, de François Truffaut

L’enfant sauvage, de François Truffaut

En relation avec le thème «  La parole et la pensée ».
Présenté par Sandrine Servy, professeur de philosophie au lycée Zola à Rennes.

(l’entrée est au tarif du cinéma)
Site du cinéma Le Foyer à Acigné : www.cinemalefoyer.fr

Présentation :

L’enfant sauvage, François Truffaut, 1970

Le film L’enfant sauvage raconte l’histoire de Victor, enfant trouvé vers l’âge de 9-10 ans dans l’Aveyron, avec le docteur Itard, qui s’était vu confié l’enfant pour tenter de l’éduquer afin de le réinsérer dans la vie sociale.

Le film montre les diverses étapes de cette éducation et de ses tâtonnements, nous enseignant à la fois combien l’éducation est indispensable à la constitution de notre humanité et combien la compréhension de ce que nous sommes (des êtres devant être éduqués) est difficile. On peut dire que le film montre ainsi à la fois comment nous devenons humain et la difficulté de la compréhension de ce devenir. Il présente un double intérêt, génétique (ou métaphysique) et épistémologique : non seulement celui de comprendre notre humanité, mais aussi celui de comprendre la difficulté de penser cette humanité.

C’est en 1797 que Victor est attrapé. On lui donne 11 ou 12 ans. Bonaparte, ayant eu connaissance de cet événement, demande son transfert à Paris, à l’Institution impériale des Sourds et Muets (rue du Faubourg Saint-Jacques). C’est là que le docteur Itard, médecin-chef, obtient la garde de l’enfant pour cette expérience d’éducation (ou de rééducation, selon le point de vue adopté à propos de la définition de notre humanité). Il confie les soins de l’enfant à Madame Guérin tandis qu’il le fait travailler et travaille lui-même à comprendre ce qui se passe en réfléchissant à la manière de s’y prendre. On assiste alors à une double éducation : celle de l’enfant et celle de l’éducateur. Après 11 ans de ce train de vie, Itard abandonne et laisse le jeune adulte chez Madame Guérin, qui s’en occupera jusqu’à la mort de celui-ci, en1828, vers l’âge de 39 ans. Victor n’aura jamais réussi à parler.

Le film de Truffaut est très fidèlement inspiré du Mémoire et Rapport sur Victor de l’Aveyron, écrit par le Docteur Itard (1774-1838) tout au long de son « expérience » de rééducation ou d’éducation du jeune Victor. On peut trouver ces deux textes dans le livre Victor de l’Aveyron, de Jean Itard, publié aux éditions Allia, 2009, ainsi que dans le livre de Lucien Malson, Les enfants sauvages, mythe et réalité suivi de Mémoire et rapport sur Victor de l’Aveyron, éd. 10/18, 1964, réédité en 2002.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter les sites suivants :
http://www.ammppu.org/litterature/itard_victor_aveyron.htm
http://www.19e.org/biographies/I/itard.htm

Bibliographie autour du sujet :
Michel Tournier, Vendredi ou les limbes du Pacifique
Condillac, Traité des sensations

L’art et la nature, par Patricia Limido-Heulot

Ateliers populaires de philosophie

Quatrième cycle, du lundi 10 janvier au lundi 7 février 2011

L’art et la nature
par Patricia Limido-Heulot
PRAG de philosophie à l’Université de Rennes II
Bibliographie

Infos pratiques :
Lieu : Auditorium Paul Ricœur au lycée Zola, Avenue Janvier, Rennes
Horaires : tous les lundi, 18h-20h (hors vacances scolaires)
Entrée libre et gratuite, renseignements et contact : 06 11 14 23 70

Programme des ateliers populaires de philosophie 2010-2011

Bibliographie :

Approches théoriques et générales sur l’art et sur l’art et la nature :

Luc Ferry, Homo Aestheticus, folio essais
Nicolas Grimaldi, L’art ou la feinte passion, Puf Epiméthée, 1983
Béatrice Lenoir, L’œuvre d’art, GF, 1999 (anthologie de textes)
Pierre Sauvanet, Eléments d’esthétique, Ellipses, 2004 701 SAU
Alain Corbin, L’homme dans le paysage, Textuel, 2001
Alain Roger, Court traité du paysage, Gallimard, 1997
Daniel Arasse, On n’y voit rien, Descriptions, Folio essais
Daniel Arasse, Histoires de peintures, Folio essais (lecture d’œuvres)

L’art par des artistes :

Fernand Léger, Fonctions de la peinture, Folio essais
Rodin, L’art, Entretiens, Grasset (poche)
Rilke, Lettres à un jeune poète, Grasset (poche),
et un enregistrement sonore : C.D. Friedrich, C.G. Carus, De la peinture de paysage dans l’Allemagne romantique, Klincksieck, 1983

L’art dans le roman :

Honoré de Balzac, Le chef-d’œuvre inconnu, Folio
Prosper Mérimée, La vénus d’Ille, Carré Classique Nathan, 2006
Edgar Allan Poe, Le domaine d’Arnheim, dans Histoires grotesques, livre de poche
Oscar Wilde, Le portrait de Dorian Gray, Livre de poche, et un enregistrement sonore
Eric-E. Schmitt, Lorsque j’étais une œuvre d’art, Livre de poche,
Tonino Benacquista, Trois carrés rouges sur fond noir, Folio
Dominique Fernandez, La course à l’abîme, le roman de Caravage, Grasset, 2003 (Prix Médicis en 74 et Prix Goncourt en 82)